Qui est le grand gagnant?

Après plusieurs semaines de compétition, c’est la Coop Le Grenier boréal qui a été désignée grande gagnante de la 2e édition du Prix Action David Suzuki, un concours panquébécois présenté par le Mouvement Desjardins mettant en valeur les projets citoyens ayant un impact positif sur la santé de l’environnement et celle de leur communauté.

Le groupe Incroyables comestibles était parmi les 10 projets écologiques ayant été retenus en novembre dernier, sur près de 150 candidatures reçues de partout au Québec. Suite au dévoilement des finalistes en début décembre, les 10 finalistes ont été soumis au vote du grand public pour une chance d’influencer le vote du jury (voir cet article pour connaître les membres du jury).

2

Coop Le Grenier boréal.

Nous tenons à féliciter La Coop Le Grenier boréal, une coopérative de solidarité agroforestière de Minganie qui œuvre avec l’école et les familles de la région pour encourager l’alimentation saine. Elle s’est vue décerner le grand prix : une bourse de 3000 $, gracieuseté du Mouvement Desjardins, et la visite de David Suzuki dans leur communauté au printemps prochain.

« Les citoyens impliqués dans la Coop Le Grenier boréal ont fait preuve d’une grande persévérance et d’une force de caractère lorsqu’ils ont lancé leur coopérative de production, transformation et commercialisation de produits issus de l’agriculture et de l’agroforesterie durables, surtout en milieu nordique où l’accès à des aliments locaux et sains est plutôt rare, souligne Karel Mayrand, directeur pour le Québec de la Fondation David Suzuki. Nous saluons la Coop pour leurs efforts titanesques, qui ont d’énormes impacts sur la communauté, bien au-delà des avantages économiques, sociaux et environnementaux. Plus important encore, leur résilience et optimisme face à de multiples défis lance le message haut et fort aux citoyens dans la région et partout au Québec que tout est possible lorsque des gens passionnés se rassemblent autour d’un but commun. »

Sans conteste, nous nous réjouissons pour le grand gagnant et nous comptons bien nous inspirer de leurs succès! Nous sommes très fiers d’avoir accédé au niveau finaliste et nous voyons déjà les retombées positives de cette reconnaissance.

PRIX DU PUBLIC

Le projet Éco-Polyno (meilleure gestion de matières résiduelle dans une école de 800 élèves) situé à La Sarre en Abitibi s’est vu décerner le prix du public, ayant récolté plus de 2300 votes en ligne. Au total, plus de 8200 citoyens ont voté pour leur projet préféré. De notre côté, nous avons récolté un total de 442 votes. Nous tenons à dire un GRAND merci à toutes les citoyennes et tous les citoyens qui ont voté pour nous. Merci également à celles et ceux qui partagé la nouvelle tout autour! Nous nous sentions vraiment appuyés.

vote-finaux

 

VENT D’INNOVATION

Parce que nous croyons fermement au partage des connaissances et des expériences, voici de courtes descriptions et les liens des 7 autres projets finalistes du prix qui n’ont pas été mentionnés ci-haut dans l’article. Soyez à l’affût des belles idées à multiplier!

  • DEMAIN WATERVILLE: mouvement citoyen fort de 300 membres, qui encourage citoyens et organismes à se mobiliser pour les solutions de demain : monnaie locale, groupe d’achats, jardins collectifs…
  • PROJET CORRIDOR DARLINGTON: projet de corridor écologique vivrier qui apporte une nouvelle vision de la ville, pour la ville.
  • NOUSRIRE: projet communautaire d’achat d’aliments biologiques et éco-responsables en vrac, qui touche déjà 2000 membres et facilite l’accès à la nourriture bio à moindre frais.
  • LES COCCINELLES DE CHATIGNOLE:  jardin collectif éducatif et engagé, qui redonne à sa communauté : les légumes frais sont reversés à une banque alimentaire. Mise en commun des outils, implication bénévole des citoyens de Bromont, collaboration entre l’école et le jardin.
  • ÉDUQUE TES PARENTS: projet rassemblant 27 écoles de Gaspésie, où les élèves réduisent leurs déchets à l’école et en famille pour tendre vers le Zéro Déchet.
  • COULE PAS CHEZ NOUS: comités citoyens soucieux de se doter d’outils de mobilisation efficaces afin de contrer le projet Énergie Est de TransCanada tout en faisant la promotion des alternatives vertes.
  • JARDIN COLLECTIF DE L’ACCORDERIE: espace d’espoir et de résilience : ce jardin collectif fait de matériaux recyclés a pour but de favoriser la guérison de la communauté par la culture d’un jardin ouvert à tous.

Pour en savoir plus sur le Prix Action David Suzuki et les 10 finalistes : www.davidsuzuki.org/fr/prix-action

Publicités

Un répertoire gourmand!

Voici un extrait de l’article publié sur InfoSuroît:

Le Guide Gourmand 2017 se veut un outil inclusif dans lequel les entreprises à vocation agroalimentaire ou relevant du tourisme gourmand sont identifiées. «Chaque entreprise ayant répondu à l’appel lancé en septembre dernier bénéficie gratuitement d’une pleine page d’informations, dont la liste de leurs produits offerts et transformés, leurs points de vente, leurs coordonnées et heures d’ouverture, de même qu’une photo. Le nouveau recueil répertorie maintenant 45 entreprises à vocation agroalimentaire, dont quelques-unes d’entre elles ont ouvert leurs portes tout récemment», souligne Audrey St-Aubin, agente de développement et promotion touristique.

Pour en lire la suite, cliquez ici!

Pour découvrir quelques-unes des fermes du Suroît qui cultivent des légumes, fruits, fines herbes bio, consultez l’onglet Fermes de la région à connaître dans la colonne de droite tout en bas.

4 idées à piquer pour cultiver plus de nourriture autour de chez toi

En promenade dans ma ville l’été dernier, j’ai croqué ces belles idées que tu peux appliquer dans ta cours, ton balcon ou dans un jardin collectif!

#1 Utiliser un petit bâtiment pour faire pousser des concombres à la verticale.

Ici le jardinier à disposé un treillis de bois contre un bâtiment et a accroché de solides ficelles au toit afin que les vrilles du concombres s’y enroulent. Cela économise l’espace au sol, décore le cabanon et évite la pourriture des fruits.

Des semences de concombres bio ‘Lemon’ ou ‘Mideast Peace’ (de type libanais) chez Société des plantes.dscn2366

#2 Un petit bac de fraises

Tout le monde aime les fraises! Surtout si elles produisent tout l’été comme ‘Albion’. Avec leurs tiges retombantes (stolons), un plant égaye joliment et fournit des fruits tout l’été dans un bac en position ensoleillé. Une bonne idée à piquer pour ceux et celles qui n’ont qu’un balcon pour cultiver.dscn2370

#3 Des pneus transformés en contenants pour plantes comestibles

Cette idée vous l’avez peut-être vue l’été passé au sentier Gisèle-Guérin-Rémillard? Des employés de l’Escouade verte de la ville de Salaberry-de-Valleyfield ont concrétisé ce beau concept de récupération. Avec des enfants du service de garde adjacent, nous avons semé du basilic doux, de la coriandre, des haricots, de la sarriette d’été, du fenouil bronze et des capucines. Nous avons également planté des tomates ‘Jaune flammée’, des courgettes et de l’amarante. En fin de saison, des bettes à cardes se sont ajoutées.

Il est recommandé soit d’enlever le gazon ou, mieux, de mettre un carton humide au fond du pneu afin d’éliminer le gazon écologiquement. Si vous installez le pneu sur une surface inerte, étendez à l’intérieur de celui-ci une toile géotextile afin que le terreau ne fuit pas.

Ensuite, ajoutez 2/3 de terreau + 1/3 de compost. Une bonne irrigation en continu est essentielle pour réussir la culture des plantes comestibles.

pneus comestibles#4 Le chou joue la vedette

Ce beau chou frisé, probablement la variété ‘Redbor'(des semences ici), est aussi magnifique que les cosmos roses et les gloires du matin violettes qu’il côtoit. Pourquoi ne pas remplacer l’éternel dracena dans votre composition florale ou tout autre plante purement ornementale par un chou frisé tout aussi beau et bon de surcroît?

Pour ne pas nuire à sa croissance, il suffit de cueillir les feuilles de la base dès l’été et ce, jusqu’au gelées. Excellent cru en salade ou dans les smoothies ou cuit en sauté. Une plante à adopter!thumb_dscn3758_1024